ETRANGER A TOI-MEME

 

 

 

Poète, juge et partie
Tu ne peux être,
Au delà, tu resteras toujours,
Car tu récris quand tu te lis,
Sans pouvoir te connaître.

Jamais tu ne défloreras
La virginité de tes poèmes,
Hymen de ton moi,
Seuls, d'autres que toi pourront cela,
Au travers de la sensibilité même.

11
10

 

BRUME

 

 

 

 

Brume en qui je me noie,
J'entends, comme dans un rêve,
Le silence de ma voix,
Une lugubre corne de brume,
En échange, je perçois,
O vain cri de détresse
D'une âme aux abois.