LIBRE ARBITRE

 

 

En des rêves ébréchés, va le cours de nos vies,
Au bord de la réalité, si souvent, ils se heurtent,
Brève amère vision qui nous rappelle ainsi
Ce qu’il advient lorsqu’avec le réel l’imaginaire flirte.

Et pourtant, de cette double vie, nous ne pouvons nous passer,
Car ne plus rêver c’est cesser de vivre,
Mais prenons garde aussi de ne point trop rêver
Si l’on veut quand même en ce monde survivre.

Il ne tient qu’à nous finalement d’être sages
En ne retenant de la vie que ce qu’elle peut nous donner,
Et nos rêves, alors, s’harmonisant à son image,
Iront au-delà d’eux-mêmes se projeter.

7
6

A L’EPREUVE

 

 

 

En des dons, d’une grâce accordée,
Une vie peut faire un destin,
Si le sens de celui-ci, caché,
Ne le reste pas en vain.

Car, d’un libre arbitre, il dépend
Que soit grand le désir
De décoder ce message latent,
Sans jamais le trahir.

Et pourtant, que de vies appelées
Finalement se sont perdues,
Pour n’être pas allées
Au-delà de ce qu’elles ont reçu.