7

 

POETE

 

 

 

Du feu du ciel, tu pièges la matière,
Sous la forme incandescente des mots,
Et sous ta plume, fièvreuse est la terre,
Voleur de feu, penché là-haut.

Prends garde, ne vois-tu pas que tu délires,
Que la réalité en des rêves se confond,
Car ce monde que tu crois décrire
N'est jamais que pure convention.

Tu auras beau à celle-ci te plier,
Que cette fiction resterait incomplète,
Si, venait à te manquer,
La complicité d'âmes en quête.