MARIONNETTES

 

 

 

 

 

 

Pourquoi survivre, s’il nous faut répéter
Ce que l’on n’a pas eu le te temps d’oublier,
Car chaque jour s’enchaîne à la veille,
Dans des faits et gestes toujours pareils ;

Ainsi, à notre insu, la vie se passe,
Et la fuite du temps ne laisse comme trace
Que celle du présent ;
Cet éternel instant !

9
8

UBIQUITE

 

 

 

Un et multiples à la fois
Ces lieux où je demeure,
Quand là je me crois,
Mon esprit est ailleurs.

Que maudites soient toutes ces références
Qu’en vain je ne peux oublier,
Elles suppriment en moi les distances
Qui devraient m’en protéger.

O mémoire cruelle !
Plus en âge j’avance,
Plus j’aperçois le monde réel,
En transparence.