5

C’EST AINSI

 

 

 

Ce qui m’est donné s’écrit hors de moi,
Je ne suis l’instrument d’un désir
Qui sans cesse me renvoie
A ce que, sans fin, je dois dire.

Ainsi, à mon insu, docilement,
Je me soumets à cet ordre des choses
Qui veut que même absent
Celui-ci, sous des dehors cachés, s’impose.

Or, rien sans lui ne peut se faire,
Il me conduit là où je dois aller,
Et c’est heureux qu’en lui je me perds
Au travers de ce qui m’est donné.